PARTAGER

Généralement, un 4×4 sur les greens fait désordre. Les aficionados du Golf ne tolèrent pas plus que les kaddies et voiturettes électriques. Mais Kia a voulu frapper fort en dévoilant le Sorento à Mazagan. En y sponsorisant, au grand bonheur des golfeurs, un 24 heures non stop.

Il ne faut surtout pas vous y méprendre en évoquant Kia au Maroc. La marque est décidée à se relancer vaille que vaille et multiplie les actions pour réoccuper le haut du pavé. Un peu plus de 6 mois après avoir battu le pavé via sa « Kia Expo », renouant ainsi avec une clientèle laissée en rade.le Top Management de  Kia Motors Bin Omeir Group (KMBG) était aux petits soins des compétiteurs sur le green de Mazagan. Mais aussi pour les représentants des médias appelés en renfort pour le déballage du nouveau Sorento. C’est comme pour rappeler aux sceptiques que le représentant de la marque coréenne n’entend plus se laisser conter en renouant avec les succès d’antan. Et un des meilleurs vecteurs marketing n’est autre que le sport pour assurer la dynamique d’une marque. Surtout que Kia est une marque indissociable du sport en général, foot, tennis et golf étant les disciplines de choix sur lesquels le constructeur a jeté son dévolu. Un convoi de Sorento, rutilantes, était de la partie. Au grand bonheur des journalistes habitués aux essais dynamiques. Nouveauté, là aussi, des caméras embarqués sur les 4×4 empruntés le temps de faire ronronner la mécanique sur les pistes qui jouxtent le complexe touristique où le casino a ses habitués. Sain est le comportement de ce nouveau SUV, y compris en off road, Un argument qui pourrait rassurer quant aux projections de vente établies, entre 200 et 250 unités par an. Pour rassurer la clientèle, il fallait frapper fort. Et il faut croire que le top management mesure la portée de son swing. D’abord, en faisant en sorte que la marque soit associée à un sport select qui se démocratise. Ensuite, en offrant un SUV qui ne manque ni de caractère, ni de qualités intrinsèques. Le Sorento, de 3ème génération SVP, aura bénéficié d’une attention particulière de la part du constructeur. Avec un reprofilage aérodynamique et généreux qui ne laisse pas indifférent, sa silhouette un tantinet « musclée », comme le souligne le « Tiger Nose » de la calandre, expire une prétention à la sportivité, digne de tout SUV qui se respecte. Il faut bien soutenir la concurrence qui fait rage dans le segment. A bord, les petits soins ergonomiques ne laissent de marbre ni conducteur, ni passagers. Telle est le reflexe « Premium » dont est doté un habitacle, assure-t-on, « 7 places », fractionnables, sans altérer les volumes du chargement, un nouveau compartiment de rangement ayant été intégré au plancher du coffre. Et le plus, tient en une conception de l’habitacle en largeur et dans un style moderne, voire exclusif. Une des réussites du produit réside dans son interface utilisateur où les dernières technologies HMI (Interface Homme-Machine) ont été adoptées. La sérénité est logée, elle, sous le caport, avec un groupe motopropulseur de 2,2l diesel «Euro 5 ». Ce sont 200 chevaux qui ébranlent le SUV pour une consommation mixte de 5,7 l/100 km. Le ticket d’entrée dans le club Sorento démarre à 369.000 Dh, boîte manuelle à 4 roues motrices. Mais Kia n’est pas avare en offrant 4 niveaux de finition pour ceux qui cherchent l’exclusif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.