PARTAGER

C’est le printemps chez Smeia. A mois de mars, le représentant exclusif de Land-Rover et de BMW a lancé, coup sur coup, deux de ses produits phares sur le marché marocain. Le mythique Discovery qui a subi une cure de rafraichissement totale et le X6, célèbre outsider du constructeur bavarois. De quoi répondre, efficacement, aux attentes du marché, y compris le plus petit segment.

Les aficionados du clan Land-Rover ont de quoi jubiler avec l’entrée, en lice, du dernier-né de la famille : le Discovery Sport. Avec ce nouveau véhicule tout terrain, c’est une page de tournée à laquelle on assiste depuis que l’album de famille fait l’impasse sur le Freelander, dépassé, et sur le mythique Defender en voie d’extinction. En tout cas, au premier contact avec les yeux, le nouveau SUV premium laisse une belle impression. Sa jupe volontairement impressionnante le prédispose déjà à aller chasser sur le terrain de ses concurrents allemands directs ; le BMW X3 et l’Audi Q5 en l’occurrence.

Conçu pour la découverte

Tout en monopolisant bien des avantages, et à leur tête la possibilité d’embarquer jusqu’à 7 passagers dans un habitacle qui expire le luxe british. Exhibant ses muscles, le digne successeur du Freelander joue la carte de la sportivité. Seuls les nostalgiques des lignes rectilignes regretteront la sportive attitude du nouveau Discovery dont la fidélité à ses origines Land Rover n’occulte en rien le changement stylistique adopté par les designers, histoire d’assurer son démarquage vis-à-vis des autres modèles de la gamme. On a affaire à un capot enveloppant, une calandre à deux barrettes horizontales, le tout assurant à la silhouette des surfaces galbées et des lignes affirmées, le tout assorti de plaques de protection au niveau du pourtour. La forte personnalité de cet SUV (4,60 m de longueur avec un empattement de 2,70 m) qui fait pâlir la concurrence par ses capacités de franchissement est liée au profil du capot incliné qui épouse jusqu’à la ceinture de caisse alors que la ligne de toit tirant vers l’arrière force son caractère. Mais derrière tous ces artifices, c’est l’efficacité aérodynamique qui est recherchée et confirmée par un coefficient de trainée aérodynamique d’à peine 0,36. Performances, sobriété en carburant et comportement sain sont garanties. Rien à reprocher à cette belle bête dont la réputation, à confirmer, serait celle d’un SUV le plus polyvalent au monde. Côté franchissement, en tout-terrain, ses angles d’attaque et de fuite et sa garde au sol assez importante lui assurent de l’aisance. Le D’ailleurs, héritant du « Terrain Responce », il s’adapte à différents types de revêtement. Et puis, le nouveau Land Rover donne le choix entre des 4-cylindres essence ou diesel, tous équipés d’un système Start & Stop, associé à une transmission manuelle à 6 rapports ou automatique à 9 rapports.
L’aménagement intérieur du Nouveau Discovery expire le luxe sans verser dans l’exclusivité que la qualité des revêtements plastiques laisse apparaître. Et la console centrale affiche les principales commandes placées de façon facilement accessibles depuis la position de conduite surélevée. Avec ses 6 connexions SUB et 4 prises 12 volts sur les trois rangées de sièges, l’écran tactile 8 pouces regroupant toutes les fonctions d’info-divertissement, la génération Y en a pour son argent. Le plus à ne pas dédaigner a trait à l’airbag piéton, dissimulé dans le capot moteur, et le freinage automatique en ville. Les amoureux des grandes escapades ont de quoi être comblés avec les finitions déclinées en SE, HSE et Luxury. De quoi répondre aux multiples attentes. Chez Smeia, on veut consolider les acquis exprimés en 2014, avec 1529 unités vendues. Et le nouveau Discovery a des arguments de vente. A commencer par son prix qui démarre juste au-dessus de la barre mythique des 400.000 Dh.

Dans le SAC !

Mais Smeia n’oublie pas son cheval de bataille qu’est BMW. D’où le lancement du nouveau modèle du X6 dont le pari, osé au départ, a fini par faire des émules. En 2008, le lancement du X6 relevait un défi de taille : la mise sur le marché d’un nouveau type de carrosserie : celle d’un S.A.C (Sport Activity Coupé). Depuis, pas moins de 260.000 modèles ont été écoulés dans le monde. En attendant que le ML Coupé de Mercedes fasse ses preuves, le X6 est déjà à sa deuxième génération. Le monstre sacré offre, de face, une imposante calandre rehaussée de naseaux dédoublés conçus pour exprimer la force de caractère. Une dose de ressemblance avec le X5 est bien évidente pour les puristes qui ne ratent pas non plus l’héritage transmis du X4 au profil du X6. La singularité est à situer au niveau des flancs disposant d’une d’une nervure latérale scindée en deux. Si la première suit la ceinture de caisse et s’estompe dans la porte arrière, la seconde souligne les hanches jusqu’aux feux arrière. Au niveau de la poupe fuyante vers l’incontournable lunette arrière, inclinée à outrance, le tout n’a pas été révolutionné. L’effet de puissance est bluffant, surtout avec les sorties d’échappement qui semblent montés sur les larges pneus arrière. Aérodynamisme et fluidité sont au rendez-vous…
L’intérieur du X6 reprend la planche de bord du X5, mais la dotation standard a été enrichie. Hormis les jantes alliage de 19 pouces, tous les modèles disposent de série : phares bi-xénon, sellerie cuir, hayon à ouverture automatisé, climatisation bi-zone…
Question motorisations, le X6 emprunte les blocs de son frère X5 tant en diesel qu’en essence. Les premiers sont le 3 litres 6-cylindres (245 ch), le 4 litres V8 Diesel (313 ch), ou encore le V8 d (381 ch). Alors que l’offre essence reprend le 6-cylindres en ligne (306 ch), ainsi que le V8 (450 ch). Tous ces moteurs sont associés à la boîte automatique à huit rapports Steptronic et offrent des baisses de consommation singulières (moins 22%). On affirme chez Smeia que le X6 peut accueillir le « Package M » et que les commandes spécifiques sont prises en charge. Un marché de niche porteur avec des objectifs affichés de 70 à 80 unités en année pleine. Avec un prix de vente qui démarre à 704.000 Dh pour plafonner à 1,2 MDH, la passion n’a pas de prix…

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT t.*, tt.*, tr.object_id FROM wp_terms AS t INNER JOIN wp_term_taxonomy AS tt ON t.term_id = tt.term_id INNER JOIN wp_term_relationships AS tr ON tr.term_taxonomy_id = tt.term_taxonomy_id WHERE tt.taxonomy IN ('category', 'post_tag', 'post_format') AND tr.object_id IN (12304, 12867, 12899) ORDER BY t.name ASC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.