PARTAGER
La marque automobile suédoise Saab, en grande difficulté depuis 2008, a-t-elle fini par jeter l’éponge ? En tout cas, l’actionnaire chinois du constructeur automobile scandinave n’a pas été autorisé à utiliser la marque Saab. Et « le premier produit de l’entreprise, le modèle 9-3 en version électrique, sortira en 2017 et sera commercialisé sous le nom NEVS. Cela signifie que « la marque Saab » est enterrée, expliqué le groupe National Electric Vehicle Sweden (NEVS). A rappeler que le groupe chinois qui avait racheté Saab en 2012, alors que le constructeur auto venait de faire faillite après le rachat raté par Spyker à General Motors en 2010, avait pris le parti de transformer la marque en un fabricant de voitures 100% électrique. Il a remporté notamment, à fin 2015, un contrat de quelque 11 milliards d’euros pour fournir 250.000 véhicules au loueur chinois Panda New Energy.
Fondé en 1937 par l’Etat suédois, le groupe SAAB spécialisé dans l’aéronautique et la défense décide de se diversifier dans l’automobile en 1949. Cette marque s’est construit une image de voitures solides et sportives. Son âge d’or se situe dans les années 1960 à 1980 avec la mythique Saab 96, mais surtout, à partir de 1978 avec un modèle remarquable, la Saab 900 Turbo, écoulée à 1 million d’exemplaires, dont une grande partie aux Etats-Unis. Le groupe Saab se sépare de sa branche automobile en 2000 en la cédant à General Motors qui laissera la marque dépérir tout au long des années 2000…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.