PARTAGER
A partir du 1er trimestre 2017, l’usine Renault de Tanger va récupérer la production de la Logan Break MCV, actuellement produite en Roumanie. Pressentie depuis quelque mois, cette délocalisation au Maroc a été annoncée par le directeur de l’usine Renault Tanger, Jean-François Gal, cité par le site « L’Usine Nouvelle ». Selon la même source, elle va nécessiter quelques investissements complémentaires, autour de 20 millions d’euros. Ce qui veut dire que l’usine de Tanger pourrait dépasser le plafond de 300 000 véhicules en 2017.
Notons qu’il s’agit du quatrième modèle produit au niveau de l’usine du détroit après Sandero, Dokker et Lodgy. En termes de production, il est à rappeler que l’année en cours devrait être une année record pour le site tangérois. Le management du constructeur français s’attend à plus de 276 000 voitures en sortie de ses lignes de production avant la fin de l’année, soit une progression par rapport à 2015 de plus de 47 000 véhicules, dont près de 95 % sont dédiés à l’exportation.
Par ailleurs, Renault vient de s’associer à Schneider et M2M dans le cadre de la conception du premier véhicule électrique 100 % marocain. En effet, le consortium formé par les groupes Renault-Nissan, Schneider Electric, l’entreprise M2M et l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ADEREE), ont amorcé dans le cadre de la Cop22, un projet qui vise à développer le premier véhicule électrique « made in Maroc ». Ces 4 entités mettent tout en œuvre pour dévoiler demain le (22 septembre) les grandes lignes relatives à la conception de ce véhicule électrique. La première démonstration de cette voiture électrique est attendue lors de la Cop22 à Marrakech.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.