PARTAGER

Shelby a dévoilé au salon de Detroit la 350R, produit officiel de la gamme devant assurer la relève de la précédente génération GT500. Ford indique que cette version radicale développe plus de 500 chevaux pour un couple dépassant la barre des 542 Nm. Elle se différencie de la GT350 par un châssis rigidifié et une aérodynamique encore plus musclée, notamment au niveau de la face avant et des ailes. On note aussi l’implantation d’un aileron arrière qui promet un niveau de performances de premier plan. Au-delà de l’esthétique, Ford annonce que ce monstre du bitume a perdu 59 kg notamment grâce à des jantes inédites en fibre de carbone pour sa configuration piste. Mais l’offre dérivée de la nouvelle Mustang s’enrichit aussi de la GT, qui est en fait la plus puissante des nouvelles Shelby avec 635 ch. Shelby American a repris comme base la Mustang GT pour lui ajouter un kit de carrosserie en fibres de carbone (diffuseur arrière, bas de caisse, lame avant, capot et aileron arrière). Sous le capot, on retrouve le V8 Coyote 5.0. Sauf qu’il développe ici bien plus que les 441 ch de la Mustang d’origine. Grâce à un système d’échappement spécifique et un compresseur, le V8 passe à 635 ch ! Toute la partie trains roulants a évidemment été revue en conséquence. La Shelby GT500 a donc déjà une descendance légitime avec cette GT. Pour les volontaires, il faudra débourser 39 995 dollars en plus du prix d’une Mustang GT de base. Avec un tarif final tournant autour des 65.000 dollars, l’americandream n’a pas de quoi rebuter les amateurs des sensations fortes.

Et la Mythique GT
Focus RS, Mustang Shelby GT350 et GT350R, F150 Raptor, etc. Ford promet de lancer pas moins de 12 modèles hautes performances d’ici à 2020. Parmi celles-ci et non des moindres, la nouvelle GT programmée pour arriver en concessions en 2016, soit juste à temps pour fêter les 50 ans de la première victoire aux 24 Heures du Mans du constructeur américain. C’était en en 1966 avec la mythique GT40. Un triplé qui mit fin à une domination de près d’une décennie Ferrari.La berlinette US à moteur central arrière sera propulsée par un V6 biturboEcoboost de 3.5 litres à injection mixte développant plus de 600 chevaux. Dérivé du bloc utilisé en championnat IMSA, le moteur est accouplé à une boîte à double embrayage à 7 rapports. Ford met un accent particulier sur le poids en utilisant des composites renforcés de fibre de carbone, à commencer par la cellule centrale, sur laquelle viennent s’attacher deux berceaux pour supporter les trains roulants. Ford a également recours à des éléments aérodynamiques actifs, notamment l’aile arrière ajustable en hauteur et en inclinaison.

Les roues de 20 pouces sont montées en Michelin Pilot Super Spot Cup et le freinage confié à des disques en carbone céramique.Enfin, le volant adopte un style F1 avec tout le bagage technique que cela induit. Il est possible de configurer entièrement l’écran présent dans l’habitacle afin d’avoir les informations que l’on désire et d’avoir plusieurs environnements de conduite. Bref une voiture de course homologuée pour la route dont les caractéristiques techniques lui permettront bientôt de se frotter aux références du segment des supercars, parmi lesquelles figure notamment la McLaren 650S.

Erreur de la base de données WordPress : [Got error 28 from storage engine]
SELECT t.*, tt.*, tr.object_id FROM wp_terms AS t INNER JOIN wp_term_taxonomy AS tt ON t.term_id = tt.term_id INNER JOIN wp_term_relationships AS tr ON tr.term_taxonomy_id = tt.term_taxonomy_id WHERE tt.taxonomy IN ('category', 'post_tag', 'post_format') AND tr.object_id IN (11459, 12304, 12867) ORDER BY t.name ASC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.