PARTAGER
Le géant allemand de l’automobile Volkswagen a accepté de passer à la caisse pour se refaire une image moins ternie aux USA : en débloquant 14,7 milliards de dollars, selon les termes d’un accord négocié dans la douleur avec les autorités américaines dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués. L’accord doit encore être approuvé par la justice US.
Ainsi, plus de 10 milliards de dollars seront consacrés à racheter ou réparer les véhicules de la marque dont le moteur a été modifié pour tromper les tests aux émissions polluantes. Chaque propriétaire de l’une de ces voitures va, en outre, recevoir une indemnité comprise entre 5 100 dollars et 10 000 dollars. Enfin, Volkswagen a aussi accepté de consacrer deux milliards de dollars à la recherche sur les véhicules non-polluants aux États-Unis.
Elizabeth Cabrase, avocate américaine qui menait la charge judiciaire contre le groupe allemand s’est félicitée de la tournure prise par les événements. A ses yeux, « cet accord historique reconnaît la responsabilité de Volkswagen pour avoir trahi la confiance des consommateurs et contraint le constructeur à réparer les dommages environnementaux causés ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.